• Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Sur cette longue ligne droite menant au centre Héliomarin à la Pointe de Pen Bron,

    posé sur la dune, entouré d'un petit mur de pierre et de quelques arbres,

    se cache le cimetière des enfants de Pen Bron.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    De conserverie de sardines et thons, à atelier d'équarrissage, à magasin de sel, ce bel édifice de Pen Bron devint grâce à Hippolyte PALU (médecin nantais) avec l'aide des soeurs

    de St Vincent de Paul,un Sanatorium le 31 octobre 1887.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Les enfants y étaient envoyés jeunes pour soigner leur tuberculose ou leur polyomyélite

    on pensait que l'air iodé aiderait à leur guérison.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Tous n'eurent pas la chance de guérir

    et lorsqu'il y avait un décès, le corps était transporté par canot

    au Croisic pour y avoir une sépulture et les certificats de décès étaient remplis à la Turballe.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Il fut donc décidé de créer un cimetière à Pen Bron et ce fut fait en 1890.

    Une centaine de tombes d'enfants emportés dans les années 30 à 50

    reposent auprès de quelques soeurs de la Charité.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -   Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    En son centre, une religieuse de St Vincent de Paul veille encore sur eux.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Les tombes des enfants sont toutes identiques avec une croix en bois

    peinte en blanc portant le nom, l'âge et la date du décès de l'enfant,

    celles de soeurs sont en granit.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    La grille en fer forgé reste ouverte en permanence

    comme pour nous inviter à venir nous recueillir un instant

    auprès de ces petits êtres partis beaucoup trop tôt.

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

    Bonne Journée

     

    MERCI pour vos PARTAGES sur les réseaux sociaux

     

     Situation géographique

    Le cimetière des enfants de Pen Bron - 44 -

     

    « Bernache Cravant - 2015 -Blanquette coquilles St Jacques »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    34
    Corinne
    Mardi 16 Août 2016 à 20:14

    Merci de nous faire partager ces très belles photos, ces vieilles cartes postales et toute l'émotion qu'il en ressort. J'ai eu l'occasion de visiter ce cimetière qui m'a beaucoup touchée. De voir toutes ces tombes d'enfants parfois très très jeunes, on se sent très humble. Le lieu est magnifique et paisible...malgré ce qu'il représente. Cordialement.

    33
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 14:20

    Cette idée fut un bel hommage à tous ces enfants malades. Toujours très bien entretenu à ce que je vois. 

    Merci pour cette "belle" et émouvante histoire

    Bises

    32
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 00:11

    surement bien émouvant ce temoignage de ces petits enfants qui n'ont pas eu la chance d'avoir les antibiotiques à temps. je me souviens qu'en étant petite, j'entendais dire que les petits enfants qui mouraient devenaient des petits anges, c'était pour donner une peu ce consolation aux mamans...

    Angie

    31
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 20:07

    Je ne connaissais pas l'existence de ce cimetière !

    30
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 19:17

     bonsoir framboise !!un billet très émouvant ,je suis surprise par l'état des lieux et le fleurissent des tombes !! amitiés .elvy

    29
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 18:16

    Les photos  sont belles et touchantes....pas facile de dire ça en parlant d'un cimetière mais bon .....

    Bonne soirée à Porniche !

    28
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 17:59

    Très émouvant.

    27
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 16:25
    Article émouvant qui nous rappelle que si la tuberculose est (presque) éradiquée dans notre pays elle sévit encore ailleurs dans le monde.
    26
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 15:58

    Bonjour Framboise , oui un article bien émouvant de ces enfants reposant en paix ! .

    Ma tante a aussi eu la tuberculose mais en fut guérie aprés un séjour au sanatorium .

    Bonne fin de journée Framboise , bises , 

    25
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 15:33

    C'est un billet bien émouvant mais fort intéressant . Lorsqu'il s'agit d'enfants c'est encore plus terrible . Quel dévouement ont eu ses soeurs . Je suis contente que tu nous y ais emmené malgré la tristesse qui reste en moi .

    Bonne soirée Framboise , je t'embrasse

    24
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 15:14

    Bonjour Framboise,

    Très émouvant ce cimetière et son histoire qui doit nous rappeler que par le monde des milliers d'enfants meurent encore et toujours de cette maladie qui s'en prend aux plus miséreux

    Bises

    dany

    23
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 14:03

    Bonjour Framboise,

    Une maladie qui a fait de sacré dégâts avant que l'on trouve le vaccin pour l'éradiquer...

    Bises, Chris

    22
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 12:52

    C'est très émouvant et d'autant plus quand on sait que ce sont des enfants qui reposent ici

    Bonne journée

    21
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 12:37

    Bon jour Framboise,
    C'est un bel hommage que tu fais à tous ces enfants qui n'ont pas eu la chance de pouvoir guérir d'une maladie qui maintenant ne tue plus dans nos pays, mais qui tue encore de par le monde.
    Bise et bonne journée.

    20
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:50

    Toute une époque - ici on a le sanatorium de zuydcoote construit pour les trés jeunes mineurs et la tuberculoses également - Tout une époque  - Bonne journée

    19
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:46

    terrible...et beau en même temps...ici  ces cas là ... ont été envoyés à MEGEVE.......

    18
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:29
    Très discretet beaucoup d'émotion merci framboise gros bisous
    17
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:26

    bon jeudi!! bisous! Sylviecool

    16
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:16

    Émouvant ce cimetière des enfant ma Framboise. Bises et bon jeudi !

    15
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:15

    Un cimetière où tout vous trouble, entraînant même une certaine douleur,   un cimetière d'enfants, le cimetière des enfants de Pen Bron, mais aussi des sœurs de Saint-Vincent de Paul. Il ne faut pas oublier ces âmes disparues ,  beau sujet  ma belle bises 

    14
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 11:02

     merci pour les  tournes pierres

     j avais hésité  pour les nommer

     j ai donc rectifié 

    article trés émouvant  sr ce sanatorium

     j aime bien ce  cimetiére

     bonne journée pour toi

     kénavo

    13
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 10:55

    Un endroit bien fleuri.

    Pour les tombes qui ne sont plus trop visitées, peut être qu'une association Participe à ce fleurissement. Les sœurs peût être.

    Un enfant qui s'en va, ça fait encore plus mal. yann.

    12
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 10:37

    bonjour framboise,

    que c'est triste de voir toutes ces tombes d'enfants. un article bien émouvant ... bon jeudi framboise, bises, véronique

    11
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 10:18
    sophie

    très émouvant, et magnifiques photos

    10
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 09:46

    bonjour Framboise

    beau reportage bien informatif !! pour ma part je ne savais pas que cela avait existé !!

    bonne journée, amicalement, maurice

    9
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 09:11
    Bien triste ton article ce matin. Bel hommage à ces enfants et le travail que faisaient ces soeurs très dévouées à cette époque. Bonne journée
    8
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 09:07

    Très émouvant et très bien entretenu pour le souvenir de ces chères sœurs et ces petits enfants.

    7
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 08:35

    Un article plein d'émotion et de tristesse pour ces petits enfants

    a bientôt

    lyly

    6
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 08:31

    Je suis toute chamboulée. Ton article me fait penser à ma Maman qui avait attrapé la tuberculose et grande chance pour elle les antibiotiques venaient d'être inventés. Malheureusement tous ces petits bouts n'ont pas eu la même chance. Bonne journée. Bisous

    5
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:56

    Merci pour ce très bel article rempli d'émotion !

    bonne journée

    4
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:53

    Salut

    C'est  un lieu de recueil bien entretenu.

    Bonne journée

    3
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:00

    Bonjour Framboise, très émouvant et discret ce cimetière..ces photos témoignent de la vie dans un sanatorium à cette époque..

    Bon jeudi gros bisous Rozy

    2
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 06:36

    C'est émouvant des tombes d'enfants mais le souvenir de ces mauvais jours est illuminé par l'intimité du lieu. C'est comme l'écrin d'un précieux bijou.

    1
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 05:51

    IL est discret ce cimetière de Pen Bron !

    Je pense que l' air iodé ne pouvait pas faire de mal, bien au contraire, et au moins ces enfants étaient ils en bord de mer.

    Ces vielles photos laissent imaginer le quotidien dans ce sanatorium, et donne  à réfléchir !

     Quand on voit toutes ces tombes d' enfants, on se dit qu' on n'a pas trop à se plaindre.

     Merci pour toutes ces belle sphotos

     Passe une bonne journée

     Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :